On le sait tous : le public de la Meinau, c’est la Champion’s League ! Meilleur public du monde pour tous les Alsaciens, sans chauvinisme aucun, la Meinau rapporte davantage au Racing que la billetterie ou le combo knack(s)-bière(s) à la mi-temps. En effet, le club est arrivé troisième au championnat des tribunes l’année dernière.

Le championnat des tribunes, kékecé ?

Peu connu même des aficionados du football, le championnat des tribunes est un classement établi pour la Ligue 1 Conforama et la Domino’s Ligue 2 – la puissance des partenariats footballistiques est forte. C’est réalisé par la Ligue professionnelle de football, qui doit donc être tenue au courant de tout ce qui se passe dans les stades. Le classement se divise quant à lui en quatre critères de notation. Pour impressionner vos proches, et sans faire un copier-coller des règles de la LFP, voici une petite explication de ces critères :

Tous ensemble derrière le Racing. Crédit @RCSA

  1. Fidélité

En quelques mots, la fidélité se mesure selon l’affluence pour chaque club, lors de chaque match joué à domicile. Le calcul est fait sur un ratio affluence/places disponibles, en enlevant les places réservées aux visiteurs. Plus le stade sera rempli, plus cela rapportera des points au classement, de zéro à six points.

  1. Animations des clubs et des supporters

Si votre club de cœur organise des animations avant les matchs, pendant la mi-temps ou après le match, c’est tout bon. Pour cette catégorie néanmoins, les supporters sont également mis à contribution, puisque l’animation des tribunes compte aussi dans le classement. Les points rapportés varient entre zéro et huit points. En gros, si vous voyez des tifos – des animations visuelles mises en place dans les tribunes – ou encore des animations pour petits et grands dans l’enceinte, vous saurez que votre club va gagner des points.

Tifo dévoilé par les supporters du Racing lors de la récetpion du PSG. Crédit @tinik972 sur Twitter

  1. Ambiance dans les stades

Cette partie-là de la notation parle un peu pour elle-même. Plus un public va pousser derrière son équipe, plus les supporters vont jouer leur rôle de douzième homme, plus le club obtiendra des points au classement. Petite subtilité, et par ailleurs preuve que le monde du football et celui des médias ne peuvent fonctionner l’un sans l’autre : deux notes seront données, une par le commentateur du match à la télévision, l’autre par un journaliste présent. La notation va de zéro à trois points, multipliés par deux. Là encore, le club dépend finalement pas mal de ses supporters, et se doit donc de tisser une relation forte avec eux.

On en parle de cette ambiance de feu ? Crédit @RCSA

  1. Engagement des supporters sur les réseaux sociaux

Parce que la LFP a décidé de se mettre à l’heure d’internet, les réseaux sociaux sont également mis à l’honneur, rapportant de zéro à quatre points. Chaque mercredi suivant la rencontre, les supporters pourront voter pour leur club préféré sur l’application dédiée sur la page Facebook de Ligue 1 Conforama. Dès lors, vous l’aurez compris, plus y a de votes, mieux c’est. Un moyen pour la Ligue d’utiliser la passion des supporters pour leur club, afin de se faire de la pub. Habile Bill.

Le championnat des tribunes, à quoi ça sert ?

Selon la LFP, « le Championnat des Tribunes a pour objectif de mieux valoriser le travail des clubs et des supporters pour animer les stades et encourager le caractère festif des rencontres de Ligue 1 Conforama. »

Un autre tifo strasbourgeois pour se défaire du dragon messin. Crédit @Radio France – Luc Dreosto

De plus, le classement n’est pas que pour la beauté du geste et d’avoir un stade sympa : en Ligue 1 Conforama, la dotation du Championnat des Tribunes se pose à la hauteur de 85.000€, et sera partagée entre les trois premiers. 45.000€ pour le premier, 25.000€ pour le deuxième et 15.000€ pour le troisième. Les clubs devront par la suite affecter ces sommes à des opérations ou des animations menées dans leur stade en direction de leurs supporters. Il y a donc une certaine idée de cercle vertueux et de récompense pour des supporters et des clubs qui se décarcassent, journée après journée pour offrir quelque chose de bien.

Et le Racing dans tout cela ?

Troisième l’année dernière, le Racing a su non seulement capitaliser sur son incroyable public, mais a également su mettre en place un dispositif cohérent d’animation et d’accueil. De façon à chouchouter le mieux possible ceux qui font désormais sa réputation. En fidélité, Strasbourg a fini huitième, un « mauvais » classement qui s’explique par le fait que la Meinau affiche une capacité qui n’est pas en adéquation avec son affluence réelle. Ce qui pénalise le club de facto. En animation clubs et supporters, le Racing fini à une belle troisième place. En ambiance, on est deuxième, seulement devancé d’un point par Guingamp. Et enfin, les réseaux sociaux réussissent au Racing, puisque le club pointe à la troisième place également. Le tout pour aboutir à cette belle troisième place au général.

Classement des tribunes pour la saison 2017/2018.

Désormais, au sein d’une saison 2018/2019 qui s’avère plus passionnante que jamais et qui a débuté par une victoire face à Bordeaux, il faut aller chercher la première place. Pour que résonne dans toute la Ligue 1, les chants du Racing Club de Strasbourg.

Plus d'articles