Nous y sommes enfin ! Au terme d’un intense épisode de canicule, les températures vont – légèrement – revenir à la normale. Pourtant, ces épisodes de fortes chaleurs sont devenus monnaie courante depuis plusieurs années. À Strasbourg comme dans d’autres villes, le réchauffement climatique est de plus en plus visible. 

En général, sur l’ensemble de la planète, les températures n’ont cessé d’augmenter depuis le début du XXe siècle. Sur les 30 dernières années, l’Alsace a vu ses températures moyennes augmentées d’un degré. +0,3 degrés par décennies.

Augmentation de la température moyenne annuelle à Strasbourg. @MeteoFrance

Ce réchauffement de l’air modifie également les précipitations atmosphériques, notamment les chutes de neige, qui en 50 ans ont chuté de 30% dans la région. De plus, le nombre de journées chaudes – supérieures ou égales à 25°C – augmente alors que le nombre de jours de gel diminue.

À quoi ressemblera notre avenir ? 

Nous sommes en 2050, comme l’indiquait déjà Météo France et plusieurs études météorologiques en 2018, le climat a fortement changé sur Terre.
En Alsace, si les hivers sont plus doux, les précipitations n’ont cessé de s’intensifier. Les températures en été peuvent facilement atteindre les 50/55°C et les vagues de chaleur dure environ 3 mois. Depuis quelques années, avec la diminution des chutes de neige, il est également impossible de skier dans les Vosges ou en Forêt Noir. 

Notre climat ressemble de plus en plus à des villes du Sud, comme Marseille. Au désespoir de beaucoup, cette chaleur intensifie les allergies, notamment celle au pollen et la présence de moustiques ne cesse d’augmenter. Un fort assèchement des sols est également problématique depuis plusieurs années.

Et les solutions dans tout ça ? 

Retour en 2018. Depuis l’Accord de Paris sur le climat de 2015, plusieurs initiatives locales ont vu le jour. C’est notamment le cas dans notre capitale alsacienne avec le Plan Climat 2030. L’objectif est de trouver des solutions face au réchauffement climatique et éviter au maximum, l’augmentation de 4 degrés des températures moyennes. Écologie industrielle, régulation du trafic, développement de la géothermie ou encore réhabilitation thermique de certains quartiers, Strasbourg souhaite mettre en place une transition énergétique. Le but sur le long terme sera de rendre la ville plus respirable pour améliorer la qualité de vie. Niveau écologie, un petit village peut également servir d’exemple. Ungersheim a réussi sa transition énergétique, tout en étant rentable.

Au final, comme bon nombre de villes, Strasbourg sera impactée par le réchauffement climatique. Cependant, si vous n’êtes pas un champion du pessimisme, il n’est pas compliqué de voir que des solutions existent. Pour en savoir plus et mieux comprendre la situation de demain, vous pouvez consulter le site « Climat HD«  de Météo France ! 

Plus d'articles