Depuis plusieurs années, l’été Strasbourgeois se clôture par un événement qui correspond bien à la ville : moderne, créatif, familial, jeune, local, légèrement hipster et surtout axé sur la musique électronique. Le Longevity Festival revient animer les dernières après-midis et soirées avant la rentrée pour sa 6e édition. Au programme, pour la première fois sur trois jours, du chill dans l’herbe ou presque au bord de l’eau, sirotant une bière et dansant au rythme de la House, de la Techno, mais aussi d’un large spectre musical permis par la musique électronique.

Si la musique est au centre du festival, elle est sublimée par le cadre des deux rives et l’installation souvent assez zen et cosy du site (rassurez-vous on danse beaucoup et il y a plein de trucs à faire pour les hyperactifs). Scénographie, animations, expositions (un camion « MuMo » designé par Matali Crasset en partenariat avec le FRAC Alsace) et ateliers créatifs entoureront les musiciens, sans parler de la buvette et de la restauration qui devraient donner une part importante au local et aux circuits court (boucherie Oliger, bière Rothaus…). Place au sport en plus du dancefloor avec du volley, de la slackline ou encore du ping-pong pour bien occuper l’après-midi. Pour les plus feignants, il y a bien sûr une chill zone, mais aussi une multitude de jeux en bois (Arbemo Creation) en libre accès. Au vu de l’ouverture récente de la Longevity Music School (on vous en parlait ici), il y aura également plusieurs ateliers d’expérimentation musicale, notamment avec du beatmaking et un séquenceur de boules, proposé Kawaa Prod. Pour les fans de peinture et de street-art, une fresque sera à disposition pour vous exprimer. Elle sera encadrée par la peintre Sherley Freudenreich et la poète et street-artist Nathalie Man

Une fresque participative franco-allemande

Des habitués des grands clubs parisiens et berlinois

Niveau programmation, c’est trois jours de très bon boom boom, soigné, construit, travaillé et fait avec amour par des artistes internationaux (habitués des clubs berlinois et parisiens type Rex ou Concrete) et des locaux. Le Festival ouvre vendredi à 18h avec des artistes comme Portable aka BodyCode qui présente le projet RANGEr en live avec des instruments: un fin projet aux influences africaines et avec de grosses lignes de basse. En scène également une autre performance live  cette fois-ci de la lyonnaise Tryphème, aux sonorités variées et évolutives, pouvant passer de rythmes très frais et joyeux à quelque chose de plus profond et trippant. La soirée se passe aussi sous le signe du back2back entre les strasbourgeois DATIS et Perruche, habitués de la Kulture et du Saglio, du collectif Merci Beaucoup, pour des vibes sans doute un peu plus sombre et ambiantes/electronica. Fin de soirée prévue pour 23h.

 

Des artistes locaux ayant remporté le tremplin

Le lendemain, le Longevity s’étend sur toute l’après-midi en ouvrant dès 12h avec un set d’Hugo Llobis, jeune talent strasbourgeois ayant remporté le tremplin de Longevity. L’une des têtes d’affiches de l’évènement, Daniel Bell, le pote à Richie Hawtin viendra apporte la caution Détroit à cette journée du samedi. Autres temps fort, la microhouse grasse et acide du célèbre Thomas Melchior (une des premières sorties sur le label d’Aphex Twin) présentant Melchior Productions Ltd. en live… sans oublier bien sur la techno allemande de XDB, un artiste en place depuis les années 90. Pour les accompagner, la suisse Eli Verveine prendra les platines pour un mix de techno assez chaleureux et groovy, mais aussi la microhouse du suisse Elrino. Le gong de minuit sonnera la fin de la musique avant de reprendre le lendemain à midi.

Dimanche, le chill reprend avec la house puissante et transante de l’allemand Losoul, mais aussi la deephouse grasse et volumineuse de Point G. Un français installé à Berlin, habitué du club Der Visonaere, Leiris jouera ensuite avant de laisser la place à des sonorités probablement bien plus sombres, industrielles avec le belge NMSS. La journée commence comme la veille avec un autre strasbourgeois ayant remporté le tremplin, Ostalgie, habitué de la scène locale avec les Ills et Bande Magnétique.

Line-up (ordre et horaires non communiqués pour le moment):

Vendredi 24 août
Concerts d’ouverture – 17:00 à 23:00
Portable aka Bodycode présents RANGEr (Live)
Tryphème (Live)
DATIS B2B PERRUCHE

Samedi 25 août – 12:00 à 00:00
Daniel Bell
Thomas Melchior/Melchior Productions Ltd (Live)
XDB
eli verveine
Elrino
Hugo Llobis

Dimanche 26 août de 12:00 à 00:00
Losoul
POINT G (Hybrid live set)
Varhat
Leiris
NMSS
Ostalgie

> BONUS : le Longevity Creative Week <

En « before » du festival, Longevity veut mettre à l’honneur les énergies créatrices de son public. Toujours dans une démarche de mise en avant et démocratisation de la musique électronique, mais surtout de libération artistique et créative, une série d’activités seront proposées tout le long de la semaine du 15 au 22 août au Jardin des Deux Rives, non loin du site du festival.

Participez à la déco du festival

Avec Florent Revel, un ancien de l’ENSAS (Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Strasbourg), il sera possible d’apprendre à réaliser des installations et micro-structures de différentes formes et matières qui seront exposées pendant le festival. Pour ceux qui se sentent moins à l’aise avec leurs mains et plus avec leur corps, des cours de danse contemporaine/moderne seront eux délivrés par un professeur de danse du Centre Chorégraphique de Roubaix, Enrico Tedde de la Compagnie Blicke. Sur une musique de leur choix, une représentation aura également lieu pendant le festival.

Si ces deux ateliers sont sur 7 jours et sur inscription (bien que gratuits), ils s’accompagnent de deux journées de temps forts ouvert au public en parallèle. Le 15 Juin verra le lancement des ateliers avec une buvette, des animations et des djs sets et la même chose sera mis en place le 19 août pour le mi-parcours des ateliers. Plus d’infos par ici.

Photos: @Chloé Moulin pour Pokaa.fr


> Longevity Festival 2018 – 6e édition <

du 24 août au 26 août, 17h-23h pour le vendredi et 12h-00h samedi et dimanche

Au Jardin des Deux Rives côté français

> Site web pour les billets <

Tarifs: 5€ vendredi, 18,50€ Samedi ou dimanche, 30€ pour les deux jours et 35€ pour les 3

Plus d'articles