En juillet 2017, le quartier de la Neustadt – construit sous l’Empire allemand – devenait officiellement un secteur classé au patrimoine mondial de l’Unesco. Aujourd’hui, après une promesse de campagne de Roland Ries et une forte demande provenant des commerçants, le projet d’un parking souterrain dans ce même quartier divise.

Palais du Rhin – Quartier du Neustadt

Depuis une demande faite par plusieurs commerçants aux candidats lors des élections municipales de 2014, le projet d’un parking souterrain n’a cessé de grandir dans la tête du maire et de ses partenaires. La ville cherchait non seulement un endroit propice pour accueillir un tel ouvrage, mais également des investisseurs tiers. Le projet serait aujourd’hui la construction d’un parking d’une capacité de 400 véhicules, sous l’avenue de la Liberté. Avant de choisir cette avenue, plusieurs lieux avaient été proposés, dont la place de la République. Cependant, impossible de construire un parking sous un monument aux morts.

Si ce projet fait suite à une demande des commerçants, un groupe de riverains souhaitent bien faire entendre leur voix pour éviter que ce projet soit voté définitivement. C’est notamment le cas de l’association pour la défense du quartier impérial – l’autre petit nom du Neustadt – qui organise depuis quelque temps des tables rondes et des discussions pour remettre en cause cette construction. Le but étant de protéger cette avenue, aujourd’hui intégrée au patrimoine de l’Unesco.

Roland Ries

Si la décision quant à la localisation d’un potentiel nouveau parking souterrain sera prise en assemblée générale à la rentrée, beaucoup de problémes restent à résoudre, dont le coût d’un tel édifice.

Enfin, n’y aurait-il pas une contradiction entre le vote favorable à un tel projet et la politique de la ville de réduire les voitures ? 

 

Plus d'articles