La saison estivale est souvent synonyme de grasses matinées, d’après-midi ensoleillés et de soirées arrosées. Mais l’été, c’est aussi le moment parfait pour profiter de petits moments volés sous de beaux ciels étoilés. On vous en parlait ici, il existe de nombreux spots autour de Strasbourg pour aller observer les étoiles. Mais saviez vous que notre belle ville regorge de lieux étonnants liés à l’espace ? D’une boutique dédiée à l’astronomie au Planétarium en passant par l’Université Internationale de L’Espace, Strasbourg n’a rien a envier au Centre Spatial Kennedy (Non, j’abuse pas du tout, non.)

  • La boutique Enastros

En 2013, une jeune passionnée d’astronomie décide de partager sa passion avec les strasbourgeois en ouvrant une boutique dédiée aux étoiles dans le Neudorf. Dans l’univers d’Alexandra, vous trouverez des télescopes, des globes terrestres ou encore des bouts de météorites ! Mais Enastros est loin d’être une simple boutique : ateliers en tout genre, conférences, voyage spatial en réalité virtuelle, expositions, club de lecture ou encore projection de constellations à domicile, Alexandra se donne à 200% pour transmettre sa passion et ses connaissances. Pendant tout l’été, elle propose également des soirées d’observation au télescope ! Alors, que vous soyez jeune amateur ou professionnel, la boutique aux étoiles d’Alexandra est à découvrir absolument.

> En savoir plus <

  • Le Planétarium

Le Planétarium de Strasbourg – et son écran-dôme de 8 mètres de diamètre – est le spot à connaître pour se familiariser en douceur avec l’espace. Situé à deux pas du jardin botanique (arrêt Observatoire), il offre plusieurs fois par jour des séances immersives, ludiques et informatives pour en savoir plus sur les planètes, les étoiles ou encore la conquête spatiale. Mais pour aller encore plus loin, le Planétarium offre aussi la possibilité de visiter la grande coupole de l’observatoire. Si vous n’avez jamais eu l’occasion d’aller à l’intérieur de cette coupole, je vous conseille vivement de le faire ! Vous y découvrirez une lunette astronomique de 140 ans et de 7 mètres de long. C’est une des plus vieilles d’Europe et pourtant, elle fonctionne encore. La preuve : le Planétarium propose régulièrement des « Nocturnes« , des soirées limitées à 17 personnes maximum, sous réservation, durant lesquelles on peut observer les planètes grâce à cette mamie de l’astronomie ! Bref, un lieu strasbourgeois incontournable pour mettre un premier pas dans l’espace.

> En savoir plus <

  • Centre de traitement des données astronomiques

Alors ouais, la comme ça, c’est sûr qu’en pratique ça fait moins rêver que les Nocturnes ou les observations au télescope. Mais ce centre de données, crée en 1972 et localisé à l’observatoire de Strasbourg, a pour mission « la collecte et à la distribution dans le monde entier de données astronomiques ». Il héberge également « la base de référence mondiale pour l’identification d’objets astronomiques ». En gros, les astronautes et scientifiques du monde entier envoient leurs découvertes dans ce centre strasbourgeois et ça, ça pèse quand même dans le star game.

> En savoir plus <

  • ISU, l’Université Internationale de l’Espace

Oui, oui, vous avez bien lu. A deux pas de Strasbourg, à Illkirch plus précisément, se trouve l’International Space University, le tout premier établissement dédié à l’enseignement spatial international DU MONDE ! « Whaaaaat ? Mais dis moi Jamy, comment c’est possible d’avoir ça à Strasbourg? ». C’est bien simple, Fred ! C’est grâce à l’impulsion de Catherine Trautmann qui a, pendant son mandat, tout fait pour que cette école incroyable s’installe à nos portes. En proposant d’offrir gracieusement la construction du bâtiment et en soutenant l’idée que Strasbourg était « une ville avec une stature internationale forte », elle a réussi à rendre Strasbourg attractive pour la recherche spatiale. Depuis plus de 30 ans maintenant, ce lieu incroyable accueille chaque année une cinquantaine d’élèves venus du monde entier. Au programme : des cours de politique, de droit, d’économie, mais aussi du management et de la philosophie, le tout évidemment appliqué à la conquête de l’espace. Car oui, pas besoin d’être Stephan Hawking pour pouvoir prétendre travailler dans le domaine spatial : l’ISU accepte également des étudiants artistes, littéraires ou communicants, du moment qu’ils répondent à un certain nombre de critères (et qu’ils peuvent se permettre de payer les frais d’inscriptions… astronomiques). Les rapport entre l’ISU, l’ESA et la NASA sont bien entendu très étroits et depuis son inauguration en 1987, 3 étudiants de l’ISU sont devenus astronautes !

> En savoir plus <

Maintenant que vous avez toutes les clés en main, il ne reste plus qu’à enfiler votre combi d’astronaute pour partir à la découverte de toutes les merveilles qu’offre le ciel ! Et pour commencer, vous pouvez toujours aller profiter de l’éclipse de lune du 27 juillet et de la nuit des étoiles en août.

Bon voyage vers l’infini et l’au delà <3

Plus d'articles