Du 26 au 28 juillet, des légendes du reggae viennent faire vibrer les Tanzmatten de Sélestat pour la 5ème édition du « Summer vibration reggae festival ». Trois jours à écouter de la musique reggae au soleil, dans un cadre de verdure alsacien, tout en buvant des bières entre copains ; c’est ce que propose chaque année depuis 5 ans Zone 51 dans le cadre de ce festival aux couleurs de la Jamaïque.

Nombreux sont les festivals prévus au mois de juillet, mais celui-ci à pour différence de mettre la musique reggae, ragga, dub et dancehall à l’honneur. Sur les deux scènes mises en place, pas moins d’une trentaine d’artistes se succèderont pendant trois jours.

Crédit photo : Nehlig melittis

Lorsque l’on parle reggae, on ne peut s’empêcher bien sûr de penser à feu Bob Marley, qui reste à ce jour le musicien le plus connu et le plus vénéré du genre puisqu’il a, avec plus de 200 millions de disques vendus, permis à la musique jamaïcaine et au mouvement rastafari de connaître une audience planétaire. Le reggae est devenu un genre à lui tout seul, musique rythmée aux accents de paix qui continue à bercer de nombreux adeptes.

Une programmation éclectique, mixte et de toutes générations

Cette année le Summer Vibration reggae festival n’accueille pas moins que Jimmy Cliff, artiste de notoriété internationale. Il est notamment connu pour son fameux Reggae Night, Hot Shot, ou We All are One qui font partie des trois albums sortis dans les années 80 en collaboration avec Kool& the Gang. Et c’est même lui qui en 1994 participe à la Bo du Roi Lion avec le célébre Hakuna Matata !

Autre tête d’affiche de cette année, Chinese Man, collectif de hip-hop et d’électro formé en 2004. Ils puisent leurs influences dans le rap, la dub et le reggae. Sur leur dernier album « Shikantaza » qui définit la position zen à adopter en méditation japonaise, ils nous font voyager de l’Inde à l’Amérique du sud. Chinese Man est indéniablement une des plus belles réussites discographiques françaises indépendantes.

Tiken Jah Fakoly est ivoirien et joue depuis 1987 une musique « pour éveiller les consciences ». Il évoque dans ses chansons la corruption et l’exploitation de la population par les hommes politiques en Afrique, mais également les problèmes d’armes, ou les injustices que subit la population de son pays d’origine et du peuple africain dans son ensemble. Musicien très engagé, il joue très régulièrement pour des causes solidaires et monte des actions pour l’amélioration des conditions de vie en Afrique de l’ouest. Nous retrouverons également sur scènes des musiciens tels que Julian Marley (fils de Bob), Danakil, Pierpoljak, Massilia Sound System, et plein d’autres, tout ceci avec un sound system au top. Pour la programmation complète, c’est par .

Crédit photo : Bartosch Salmanski

Si toi aussi tu as envie de passer trois jours peace dans une ambiance freedom à fumer des j**** en chantant « Redemption Song» <3 (il y a toujours quelqu’un qui reprend Redemption Song), cet évènement est définitivement fait pour toi !

>> EMMA SCHNEIDER <<


Summer Vibration festival

du 26 au 28 juillet à Sélestat

> Billetterie <


Plus d'articles