On oublie parfois que l’Alsace est une terre de gastronomie et de générosité. Les tables traditionnelles ou les « Winstub » ont pignon sur rue dans notre ville, notamment dans les rues les plus touristiques. La Fignette fait partie des restaurants tradi qui surprennent encore et ne se reposent pas sur leurs lauriers. Situé rue de la vignette, ce restaurant joue la carte de l’Alsace à fond, non sans une pointe de dérision. Sa terrasse ombragée d’où les voitures sont quasi absentes et son four traditionnel font de ce lieu un point de rendez-vous incontournable pour les épicuriens et les amoureux des bonnes choses. On s’y sent bien et on s’y retrouve volontiers en soirée pour un bon Picon et une tarte flambée. Mais assez parlé : ramenez vos fraises, on va y faire un tour !

L’accueil est très agréable, on se sent un peu comme à la maison et on sent qu’à la Fignette on ne fait pas de chichis. La grande terrasse marque l’identité du lieu. Lorsque nous sommes attablés, nous pouvons voir le four au feu de bois et ressentir sa chaleur. Ce type de four est très rare à Strasbourg à cause des normes de pollution et des nuisances dues à la fumée. Toutefois, certaines adresses font exception : c’est le cas de la Fignette qui tire véritablement son épingle du jeu avec ce magnifique four à l’ancienne qui rendent les tartes flambées si délicieuses.

Niveau ambiance et localisation on est donc au top du top ! Mais qu’en est-il de la cuisine ?

La carte donne terriblement envie ! On y retrouve pas mal d’autodérision sur l’Alsace et sa langue et c’est assez génial. Les jeux de mots fusent et à peine la carte ouverte on esquisse un sourire. Je ne vous en dit pas plus mais vous allez vous marrer car c’est assez bien trouvé, même si les touristes peuvent être perturbés…

A la Fignette on trouve entre autre les plats suivants :

  • Des tartes flambées
  • Des pièces de viande du boucher
  • Du risotto et son suprême de poulet
  • Du carpaccio de Boeuf
  • Du tartare de Boeuf
  • Du saumon frais grillé en croûte de parmesan
  • Des burgers
  • Des spaetzles maison
  • Des salades en tout genre
  • Des poissons selon arrivage
  • Des plats du jour en tout genre
  • Des desserts à foison classiques ou originaux

Ainsi que des plats plus atypiques :

  • De la tarte flambée aux écrevisses, au chèvre et au pesto, aux escargots et bien plus encore…

Aujourd’hui c’est jour de fête, on s’est donc fait plaisir avec :

En entrée à partager :

  • Une tarte flambée champignon gratinée (10,50€)

Pour le plat de résistance :

  • Un carpaccio de boeuf (deux assiettes 17,50 €)
  • Un suprême de poulet, jus corsé et risotto forestier (17,20 €)
  • Un filet de boeuf (19,50€)

Les desserts pour bien s’enterrer vivant et rentrer en roulant :

  • Une dame blanche à l’ancienne (7€)
  • Une crème brulée (8 €)
  • Une demie tarte flambée aux pommes flambée au Calvados (7€)

(On était trois, ça parait logique mais je le précise quand même)

  • La tarte flambée est généreuse et vraiment délicieuse. Elle est garnie au maximum et bien entendu cuite au feu de bois. Comme entrée pour trois c’est juste parfait et le but est bien-sûr de la partager ! On commence bien.

  • Le carpaccio de boeuf est frais et bien assaisonné. Il est accompagné de pommes de terre, qui pourraient constituer un plat à elles toutes seules. On nous sert deux assiettes, on peut donc faire une petite pause bien méritée entre les deux. Et comme si cela ne suffisait pas, on nous propose une petite salade bien fraîche. Rien à dire.

  • Le suprême de poulet est encore une fois super généreux. L’assiette est immense et les saveurs sont au rendez-vous. On sent que le chef veut faire plaisir et proposer des quantités tout en ne lésinant pas sur la qualité. En effet, le risotto est tout simplement délicieux et les champignons sont présents en nombre. Le riz est parfaitement cuit, le poulet est bien présenté et vraiment savoureux. L’assiette a été difficile à terminer… Un grand oui.

  • Le filet de boeuf est une valeur sûre et il fait toujours de l’effet aux carnivores. Le plat est présenté d’une manière un peu étrange car la viande se perd un peu dans la grandeur de l’assiette. Mais on s’en fiche, le goût est au rendez-vous et les accompagnement sont eux aussi bien maitrisés. La viande est tendre et juteuse, un autre bon gros OUI.

On est vraiment pas mal à ce moment du repas, mais il fait chaud alors les desserts s’imposent :

  • La dame blanche est plus qu’une valeur sûre : où que vous la mangiez elle aura toujours le même goût. On dirait que tous les restaurateurs se sont passé le mot. Encore une fois ça match parfaitement.

  • La demie tarte flambée au Calvados était une très bonne surprise ! Le Calva est de qualité, les pommes sont coupées finement et la pâte est légère, un délice.

  • La crème brulée était un peu moins maitrisée car moins savoureuse mais honnêtement, avec un repas aussi riche, on ne voit plus les choses de la même manière.

Vous avez désormais quelques petits indices supplémentaires sur le restaurant la Fignette. Ce restaurant a su me réconcilier avec les Winstubs souvent un peu « trop traditionnelles » qui restent parfois figées dans le concept ancien du restaurant Alsacien. La Fignette garde son coté tradi mais s’adapte à la modernité ainsi qu’à une clientèle désireuse de préserver les traditions de la gastronomie locale.


Les +

  • La générosité des plats
  • La terrasse
  • Le four à bois
  • Les tartes flambées

Les –

  • La déco intérieure

La Fignette

5 rue de la Vignette

67000 STRASBOURG

> La page Facebook du restaurant <


>> TESTEUR POKAA <<

Plus d'articles