La ville de Strasbourg a pris une décision d’une portée plus que symbolique : l’Avenue de la Paix sera désormais renommée Avenue de la Paix – Simone Veil. L’un des axes majeurs de la ville de Strasbourg va donc changer de nom à la rentrée, pour y apposer celui de l’ancienne Présidente du Parlement européen. Comme un dernier hommage rendu à cette femme politique, entrée au Panthéon ce dimanche 1er juillet, pour qui la paix, les droits des femmes et l’Europe représentaient des valeurs cardinales.

Une photo clairement prise avec un filtre Insta.

Une Avenue de la Paix qui a survécu aux guerres

Créée en 1882 sous le nom de Deutsche Strasse, l’avenue de la liberté est la représentation d’une entente franco-allemande en réconciliation et en paix, après la guerre. Ce n’est qu’en 1918, après la première Guerre mondiale, qu’elle prend le nom d’Avenue de la Paix. Elle fêterait officiellement ses cent ans, si la période de la seconde Guerre Mondiale et de l’occupation allemande n’avait pas changé son nom en Herman Göring Strasse. L’Avenue de la Paix a donc connu son lot de guerres, mais elle est toujours debout.

Un choix symbolique, sur plusieurs tableaux


« Je crois, toujours, que cela sert à quelque chose de se battre. Et quoi qu’on dise, l’humanité aujourd’hui est plus supportable qu’hier. »

Simone Veil, pour Libération, 1995.


Pour renommer l’Avenue de la Paix, le choix de Simone Veil par la ville de Strasbourg n’est pas un simple hommage aux multiples combats d’une femme, qui a toujours œuvré pour que son passé ne devienne pas notre avenir. C’est un choix pour la paix, pour le droit des femmes, pour l’Europe également. Une avenue représentative de la paix entre deux des nations fondatrices de l’Europe portera dès lors le nom de Simone Veil le 24 septembre prochain, au milieu des représentations européennes et de la Synagogue de la Paix.

Comme un symbole, pour permettre à cette grande femme, figure des combats sur la mémoire, de continuer à veiller non seulement en amont sur l’institution qu’elle a un temps dirigée, mais également sur la paix entre les Hommes. Un geste qui n’est pas anodin, surtout au sein d’une Europe fracturée, qui peine aujourd’hui à retrouver un semblant d’unité.


L’Avenue de la Paix devient Avenue de la Paix – Simone Veil

Vote municipal le 24 septembre 2018

Dévoilement de plaque à l’automne à une date encore indéterminée

Avenue de la Paix, entre les stations de tram République et Wacken


Mme. Simone Veil en pleine séance au Parlement européen de Strasbourg. Crédit: Claude Truong Ngoc

Photo de couverture : Simone Veil à Deauville, en octobre 2005
Crédit : Mychele Daniau/AFP

Plus d'articles