Depuis mars 2018, la CTS – compagnie des transports strasbourgeois – a mis en place progressivement ses nouveaux billets rechargeables et sans contact. S’ils permettent toujours de voyager sur le réseau des trams et des bus, ils ont également pour vocation de remplacer définitivement le ticket magnétique au 1er juillet 2018. Malheureusement, alors que les stations et les bus devaient être équipés de valideurs acceptant les nouveaux billets, plusieurs pannes ont été signalées. Mais alors que certaines bornes rencontraient des soucis techniques et qu’il était donc impossible de recharger ou de valider son abonnement, les contrôleurs ont eux, continuer de mettre des amendes. Qu’en est-il aujourd’hui ?

La révolution de la fin du ticket jetable est vite passée aux oubliettes depuis que la CTS a déclaré début juin avoir détecté qu’un tiers des nouvelles bornes étaient tout simplement en situation de panne informatique. Coup dur pour la compagnie et sa campagne qui voulait dire « GOODBYE » aux tickets magnétiques et « HELLO » aux billets rechargeables et sans contact. Mais le coup est encore plus dur pour les usagers, qui depuis mars, rencontrent un bon nombre de problèmes avec les nouvelles bornes.

Agence commerciale – CTS

Si pour la CTS, le problème de la panne est à la charge de la société Parkeongérants des nouveaux dispositifs mis en place – elle ne propose pas grande chose en matière de compensation. Aujourd’hui, bien que la situation soit revenue dans l’ordre pour une bonne partie du système, plusieurs usagers rencontrent encore des soucis. Ils sont nombreux à devoir se battre pour obtenir un avis favorable à leur demande de contestation d’amende. Il suffit de traîner sur deux trois groupes Facebook pour trouver des témoignages :

L’un des messages sur le groupe « Université de Strasbourg »

Comme Marianne nous l’indique en privé, une demande de contestation a été déposée. Cependant, la CTS lui indique que le traitement du dossier ne se fera pas avant un mois. De quoi décourager une bonne partie des utilisateurs du réseau de transport strasbourgeois… Pour Jules aussi, payer l’amende était la seule solution pour éviter de rajouter des frais. S’il admet que les réparations des bornes ont bien eu lieu et que le système semble fonctionner, il préfère ne pas perdre de temps à essayer de contester son amende.

Si vous rencontrez encore des problèmes avec certaines bornes, sachez que pour se procurer un billet rechargeable, vous pouvez toujours vous rendre à l’agence commerciale de la CTS – Place Saint-Pierre-le-Vieux – qui est située en face de l’arrêt Alt Winmärik. Mais également aux distributeurs automatiques du Crédit Mutuel ou encore dans les relais de la CTS.

On vous encourage à faire entendre vos voix et contester vos amendes si la cause est une panne des bornes. Petit conseil d’un jeune juriste : l’article 529-5 du Code de procédure pénale dispose que dans tous les cas, rien ne vous empêche de contester le pv dans les deux mois qui suivent l’infraction. Alors soyez rapide et n’oubliez pas à l’avenir que le nouveau billet se prête, se donne mais ne se partage pas. De plus, si vous avez encore des tickets magnétiques, ils sont valables jusqu’au 30 juin.

Pour voyager en règle et éviter les amendes, il ne faut donc pas oublier de prendre son nouveau billet rechargeable, espérons encore qu’il fonctionne !

 

 

 

 

Plus d'articles