Il y a de ça plusieurs mois, j’ai rédigé un article que tu as peut-être eu l’occasion de lire. Cet article avait pour but de t’inviter à lever les yeux plus souvent, à être plus curieux sur l’univers, les étoiles, et d’essayer de voir le ciel, en Alsace ou ailleurs, comme il l’est réellement au moins une fois dans ta vie. Aujourd’hui, je vais te parler d’une autre découverte, d’autre chose dont tu devrais être témoin au moins une fois dans ta vie : le changement climatique. Et avant tout, on va explorer ensemble le concept même de « changement climatique », qui est un sujet complexe et souvent très flou !

Déja, c’est quoi le changement climatique ?

On parle de changement climatique quand les données météorologiques d’un endroit ne collent pas avec les données précédentes. Ces données, ça peut être la température, mais aussi les précipitations, ou toutes autres données. Ici, on va se concentrer sur la température puisque c’est l’indicateur le plus évident !

Par exemple : si pendant les 5 derniers étés il faisait 28°C en moyenne, cette année il en a fait 30.

En fait, le changement climatique c’est d’abord le constat d’une irrégularité, sans même parler de sa cause. Généralement, on constate ça sur des périodes longues (plusieurs années, voir décennies !) histoire d’avoir plus de recul et de comprendre mieux si le changement semble permanent ou juste passager.

Il faut qu’on cause des causes

Il existe pleins de raisons naturelles qui font que le climat peut changer :

  • La position de notre planète par rapport au soleil (les variations orbitales qu’on appelle ça)
  • L’énergie que dégage le soleil (quand ça explose à sa surface il y en a plus que d’habitude !)
  • Les mouvements des plaques tectoniques qui changent la configuration de notre environnement (la faune, la flore, etc…)
  • Et pleins d’autres !

Mais jusqu’ici, on reste dans les causes « normales », celles qui sont régulières. Pendant ce temps, nous les Hommes, on a fait énormément de progrès scientifiques et technologiques ! On a inventé les voitures, on a rendu l’agriculture plus efficace grâce aux engrais et insecticides, on a fait des bons de géant en médecine, permettant ainsi à un plus grand nombre de personnes de profiter de la vie plus longtemps, etc… Et c’est très bien comme ça ! Seulement, tous ces progrès ont des conséquences que nous avions mal anticipé (et qui auraient pu être évitées). Chacun des progrès que j’ai cité génère une quantité de CO2 importante, principal responsable du changement climatique !

  • Les voitures électriques ne sont plus si loin, mais en attendant nous possédons (presque) tous des voitures à essence ou diesel
  • L’agriculture et ses pesticides et engrais en aérosols
  • Plus de gens = plus de consommation = plus d’engrais, plus de voitures, plus de consommation, etc… ! Sans parler du fait que notre génération consomme en quantités excessive donc il faut produire toujours plus toujours plus vite pour satisfaire la population (et la maintenir en vie !)

Bon.. Je pense que tu vois où je veux en venir. On doit crever l’abcès. On doit se le dire : C’est un problème pour l’environnement. Et c’est super badant. Seulement, à Strasbourg, on ne s’est rendus compte de rien ! Notre qualité de vie n’a pas spécialement changé ces dernières années, non ? Exact.

C’est la toute la source du problème ! Le changement climatique, c’est très difficile à percevoir pour toi et moi à Strasbourg. Et du coup, on n’y prête pas vraiment attention puisque ça nous touche peu ! Hein ?

… Hein?

Aujourd’hui, Strasbourg n’est pas sous la menace imminente. Par contre, tu t’en est rendu compte ces derniers temps : les vagues de chaleurs se multiplient, et deviennent régulières. Il y a encore 10 ans, on appelait ça la canicule. Ces dernières années, la canicule et ses 35°C semblent être devenus la norme en été à Strasbourg et en Alsace de manière générale. Récemment nous avons eu le droit à un orage spectaculaire, tu te souviens ?

C’est le résultat des instabilités causées par le changement climatique. Une partie de notre belle Strasbourg a été inondée, c’était pas top. Des bâtiments ont subi pas mal de dégâts suite à cet orage, imagine si c’était le cas tous les ans ! Le changement climatique, c’est aussi ça, et c’est bien parti pour devenir régulier. Et je me répète mais.. C’est super badant !

Et comment on fait pour changer les choses ?!

Moi, tout ça, ça m’a beaucoup intrigué, et je me suis posé une question : Si à Strasbourg on commence tout juste à en voir les effets, qu’est ce que ça doit être dans les pays « froids » ?

Tu en entends parler régulièrement, mais moi aussi j’ai décidé de visiter l’Islande (le récit de ce voyage de fou raconté par mon acolyte de road trip, c’est par ici). Pour ses paysages, pour sa beauté et l’état d’esprit de ses habitants, mais aussi pour constater ce qui se passe sur notre planète. Et crois moi, c’était particulièrement étrange. Là bas, j’ai eu la chance de voir de mes propres yeux pleins d’endroits magnifiques, mais aussi de ressentir le climat local.

L’Islande, c’est froid.

Tu imagine ma surprise quand j’ai constaté qu’il faisait la même température que chez moi, à Strasbourg, en plein milieu de l’hiver (en février) : Une dizaine de degrés ! Alors que j’étais quand même franchement plus proche de la banquise que de la cathédrale.. Ça paraît cool comme ça, de pas se les geler, mais à cause de ça, la faune locale était carrément inexistante ! Eh oui, le climat Strasbourgeois ce n’est pas l’habitat naturel des phoques ou des macareux (les animaux emblématiques du coin !). L’Islande n’abrite pas d’ours polaires, mais saches que ces derniers font partis des animaux les plus touchés par ce fléau à cause de la fonte de la banquise. Ils sont délogés, forcés de trouver un nouvel endroit, quand ils survivent. En grande partie à cause de nous.

J’ai également eu l’opportunité de marcher sur le glacier Svinafellsjoküll (lieu de tournage d’Interstellar, oui c’est mon film préféré, et beaucoup d’autres fictions !) avec un excellent guide qui en connaissait un sacré rayon sur tout ça, et il m’a calmement expliqué que ce fameux glacier perd 7cm par jour, et 25m par an en moyenne. Au lieu de se renouveler avec le cycle chaud/froid. Ce glacier fait à peu près 300m de haut : je te laisse faire le calcul. D’ici 15 ans, ce glacier pourrait être réduit à un lac. Outch. C’est le même guide qui m’a dit que l’hiver 2017 était un des plus chaud qu’il ai connu, du haut de sa trentaine. Concrètement, on modifie le paysage. On fait disparaître des merveilles de la surface de la planète, indirectement.

Un projet pour l’environnement

Frappé par ce désastre, j’ai décidé de ne pas rentrer à Strasbourg les mains vides, et d’apporter une preuve, de marquer le coup et de garder un souvenir de ce qui risque de disparaître d’ici à ma prochaine visite. C’est ainsi qu’est né le projet « Insurrection ». Une vente de photos dont 80% des bénéfices iront à GreenPeace.

L’objectif ? Faire comprendre au monde entier que le changement climatique c’est réel, et ça arrive maintenant, chez toi à Strasbourg, mais aussi et surtout chez les autres comme en Islande. Au travers d’une série de 9 photos que j’ai pris en Islande, Insurrection montre que les éléments sont déchaînés, et que ce magnifique pays en bave aujourd’hui, mais que demain ça pourrait être toi et moi.

Je veux aussi montrer qu’on peut tous faire quelque chose à notre échelle pour l’environnement. Faire un don, lancer des projets, manger moins de viande, consommer moins de produits issus de la production de masse, prendre son vélo ou les transports en commun (bon ok à Strasbourg on fait déjà de beaux efforts sur ce point !), tout simplement en parler autour de soi, bref : tous les moyens sont bons pour faire prendre conscience aux gens que le changement climatique c’est super sérieux et que c’est de notre devoir d’y remédier.

L’ensemble du projet est présenté sous forme de site web conceptuel, mettant à nu notre planète (et implicitement les pratiques irrespectueuses de l’Homme) et présente les morceaux détachés. Ces 9 morceaux représentent les photos de la série dans une représentation 3D abstraite mais porteuse de sens, et chacun des morceaux est également un morceau de l’histoire Insurrection. Ainsi, en naviguant sur le site, on peut mettre bout à bout l’histoire et former le message.

Je t’invite enfin à faire un tour sur le site du projet, et si la cause t’importe, partage et soutiens l’initiative et cet article !

>> DÉCOUVRIR LE PROJET <<

Réagissons avant que la prochaine à fondre soit la Cathédrale !

✌️

>> VINCENT CAMERANO <<

Plus d'articles