L’autophobie désigne une crainte exagérée d’être seul. Il existe donc, paraît-il, des amateurs d’automobile autophobe ! Si vous pensez en souffrir, que vous aimez de près ou de loin les belles voitures anciennes, il existe un traitement 100% strasbourgeois.

Chaque premier dimanche du mois, le réveil est fixé à 9h00. Ça laisse une bonne heure de préparation : douche, petit-déj’ et trajet vers le garage. Chaque occasion de sortir sa vieille bagnole est cool, mais quand c’est pour aller rencontrer d’autres passionnés c’est encore mieux. Un coup de chiffon sur la carrosserie pendant que la mécanique chauffe, une pellicule dans le boitier, on se retrouve avec des copains et on file sur les boulevards : direction le stade de la Meinau.

Steve Mc-Queen a fait le déplacement, avec sa Ford Mustang Fastback

Ferrari 308 GTS, la [presque] voiture de Magnum

Le Rétrorencard se passe sur le grand parking en face du stade. C’est LE rendez-vous des passionné.e.s de voitures classiques à Strasbourg. À 10h tapante, la banderole d’accueil est dépliée entre deux poteaux de la voirie par l’association qui gère l’évènement. Et durant deux heures, un ballet de vieilles mécaniques transformera le parking en un amusant salon automobile à ciel ouvert.

Si vous êtes bagnolard, après avoir placé votre voiture âgée d’au moins trente ans, il ne vous reste plus qu’à prendre un café et à déambuler entre la 2CV de mamie Jacqueline et la Ferrari de Magnum. C’est justement ça, la richesse du Rétrorencard de Strasbourg : le mélange. Aucun problème d’égo, d’âge ou de moyens : les discussions sont souvent riches en conseils et en partage d’informations, et tout le monde y trouve son compte. À la belle saison, plus de 250 véhicules des années 20 à 80 sont exposés, faisant de ce rassemblement mensuel l’un des plus importants de l’hexagone.

Une Citroën 2CV et sa jeune sœur, la Dyane

Une magnifique Jaguar XK120

Pour aller plus loin, je pense vraiment que même un néophyte en automobile trouverait son compte, avec les beaux jours qui arrivent, à venir se promener avant le repas dominical, sur le parking bondé. C’est toujours l’occasion de découvrir quelques belles carrosseries, de sortir son chien et pourquoi de pas tomber amoureux d’une courbe qui tape dans l’œil. Un bon moment en perspective.

>> ARMAND ROSALIE <<


Rétrorencard
Chaque premier dimanche du mois
Stade la Meinau – Rue Montessori / Rue de l’Extenwoerth
Tram. Ligne A & E – Arrêt Krimmeri
10 minutes en vélo du centre-ville

La page Facebook


Exilé de l’Ouest vers l’Est, deux Buggy bien loin de la plage

Une VW Karmann-Ghia, une coccinelle restylée

Une Peugeot 5CV, la voiture de Oui-Oui ?

Johnny adossé sur sa grosse Buick

Une Neckar, rare cabriolet allemand sous licence Fiat.

Alpha Roméo GTV

Combi VG <3

Plus d'articles