Le 17 mai 2013, la loi sur le mariage pour tous est promulguée par le président de la République et rend possible le mariage aux couples de personnes de même sexe. Cette loi ouvre également des droits à l’adoption et à la succession au nom des principes d’égalité et de partage des libertés. 5 ans après, quels sont les combats qu’ils restent à mener ? Rencontre avec ces strasbourgeois qui militent pour les droits des LGBTI (Lesbiennes Gays Bis Trans et Intersexes).

FlashMob du 17 mai 2018 pour lancer le Mois des Visibilités et rendre hommage aux victimes de violences.

Si depuis fin 2017 les paroles se libèrent, notamment avec l’affaire Weinstein concernant des affaires de harcèlement et d’agressions sexuelles, c’est aussi le cas des victimes d’homophobie, de biphobie ou de transphobie qui parlent de plus en plus de leurs tristes expériences. L’augmentation de 6% des témoignages reçus par l’association SOS homophobie confirme cette libération de la parole et prouve par la même occasion que les agressions persistent et augmentent, dans le milieu professionnel ou scolaire.

Combattre ces actes est un des objectifs des associations, mais d’autres luttes existent en parallèle. C’est notamment le cas de l’accès à la PMA (Procréation médicalement assistée). Le collectif FestiGays, fondé en 2001 et organisateur de la Marche des Visibilités depuis 2002 militera notamment cette année pour une égalité des droits concernant la famille entre les couples homosexuels et hétérosexuels.

Pour cela, plusieurs associations LGBTI de Strasbourg proposent jusqu’au 17 juin 2018, des animations, conférences, spectacles, expositions sur des thèmes variés. Mais l’évènement majeur reste la Marche des Visibilités du 9 juin prochain, qui partira dès 14h place de l’Université, pour sa 17ème édition. Cette marche permettra de mettre en avant les associations et de sensibiliser la population aux causes LBGTI, et notamment aux droits des familles homoparentales. Si pour le collectif FestiGays et le village associatif cet évènement est festif, il reste bien évidemment très revendicatif et politique.

Quelle est la situation actuelle d’un couple homoparental souhaitant fonder une famille ?

En France, la PMA est aujourd’hui un privilège accordé aux couples hétérosexuels mais pas aux couples de même sexe. Concernant l’adoption, elle est ouverte aux couples mariés, hétérosexuels et homosexuels donc. Cependant, en droit français, les parents biologiques ou adoptant sont les seuls à être reconnus comme étant des parents au regard de la loi, donc un enfant élevé par un couple de même sexe non marié n’aura de lien juridique qu’avec son parent biologique. La conséquence est que le conjoint du parent biologique n’est alors pas reconnus comme parent.

Ce type d’action permet donc de faire passer des messages, à la population, aux collectivités et à l’Etat sur le souhait de légiférer sur des questions qui restent aujourd’hui sans réponse. La marche aura encore cette année pour clôture une soirée officielle dès 22h30 au Studio Saglio, organisée par Festigays, elle permettra de financer l’organisation du mois des Visibilités.


Marche des Visibilités

9 juin 2018

14h, Place de l’Université

-> L’évènement Facebook c’est ici <-


La nuit des FestiGays 2018

9 juin 2018

22h30, Studio Saglio

-> L’évènement Facebook c’est ici <-


Plus d'articles