Tractage militant dans les transports, discussions politiques en terrasse : entre le blocus répété des universités et la grève renouvelée des cheminots, ce printemps longuement attendu se révèle moins détendu que prévu. Pour échapper au bordel qui rythme nos semaines et reconnecter avec la sérénité le temps d’un week-end, découvrez notre sélection de sorties insolites en région. Exit la petite Venise et le château du Haut-Koenigsbourg, vous connaissez déjà trop bien les bails : on vous confie nos petits papiers…

  • GRAND AIR : Mélisey, le Canada des Vosges
    > 2H de route depuis Strasbourg

Le Canada, c’est à sept heures de vol de Paris… Et à deux heures de route de Strasbourg ! Sur un plateau de plus de 220 kilomètres carrés situé entre Vésoul et Belfort, au coeur des Vosges saônoises, la région des mille étangs offre un décor naturel proche de la campagne nord-américaine. Entourés de sapins et de chalets, ce sont 850 étangs qui sont à découvrir de Lure jusqu’à Faucogney-et-la-mer. Pour arpenter le plateau à pied ou à vélo, on vous recommande d’emprunter l’itinéraire balisé qui part de Mélisey, où se situe le très bel étang La Dame. Les moins sportifs pourront opter pour le parcours automobile, qui s’étend sur une soixantaine de kilomètres, fractionnés en quatorze étapes. Randonnée ou pique-nique, baignade ou sieste, tout est possible dans cet endroit paisible.

→ Plus d’informations

La région des milles étangs (source)

On vous conseille aussi : Le Lac Blanc. Pour ceux qui préfèrent la montagne au marais, ce grand lac vosgien situé à 1055 mètres d’altitude est une destination toute indiquée. Eau cristalline et sable blanc (si si, au fond du lac, allez vérifier !), l’imposant plan d’eau invite à la contemplation, sous la surveillance de la statue de la Vierge postée au sommet du rocher monumental qui domine le lac. Le spot est connu des amateurs de randonnée et d’escalade mais également apprécié des curieux pour une petite promenade. À quelques minutes de Kaysersberg, on en profite pour visiter ce village élu le plus beau de France.

→ Plus d’informations

Le lac blanc (source)


  • VIE SAUVAGE : La réserve Delta de la Sauer et ses airs de Camargue
    ≈ 1H de route depuis Strasbourg

Située entre Seltz et Munchhausen à l’endroit où la Sauer se jette dans le Rhin, la réserve naturelle du delta de la Sauer présente une biodiversité remarquable au sein d’un environnement semblable à la Camargue. Sur un territoire de 486 hectares cet espace protégé abrite un environnement sauvage composé de prairies humides et forêts inondées, et peuplé de plusieurs espèces d’oiseaux rares. Symbole du delta, la forêt de saules blancs invite à la déconnexion et à la rêverie…

→ Plus d’informations

La réserve Delta de la Sauer (source)

On vous conseille aussi : Le Lac de Lispach. À proximité de Gérardmer et de la Bresse, ce lac vosgien situé à plus de 900 mètres d’altitude offre lui aussi un décorum sauvage, en sa qualité de tourbière. Les amateurs de botanique se régaleront de la présence de plantes rares en région, comme la Droséra insectivore. Un sentier jalonné de panneaux informatifs sur trois kilomètres permet de faire le tour du lac en à peu près 1H30 ; comptez 1H40 de trajet depuis Strasbourg, pour une promenade au grand air option vie sauvage.

→ Plus d’informations

Le lac de Lispach (source)


  • VILLAGE : Les maisons des rochers au Graufthal
    < 1H de route depuis Strasbourg

Dans le hameau de Graufthal à proximité de Saverne, se trouvent trois habitations uniques en Alsace : des maisons troglodytes. Construites au pied des falaises de grès qui entourent la commune ces habitations ont la roche pour plancher, mur et plafond. Seules les façades, typiquement alsaciennes, ont été rajoutées par les familles qui y ont vécu jusqu’en 1958… La visite, qui dure une heure, coûte 2€50 permettant à l’association dédiée d’entretenir les lieux désormais inhabités. Une promenade ludique dans le passé de la région.

→ Plus d’informations

Les maisons des rochers au Graufthal (source)

On conseille aussi : La Petite-Pierre. Tout près du hameau de Graufthal, ce petit village qui surplombe le Parc naturel régional des Vosges du Nord rappelle les cités médiévales, et abrite plusieurs bonnes tables alsaciennes. Après la visite des maisons des rochers on vous recommande chaudement d’aller vous y restaurer puis de vous y balader pour bien digérer avant de siester paisiblement dans le Parc régional. D’une (petite) pierre trois coups.

→ Plus d’informations

La Petite-Pierre (source)


  • UNDERGROUND : Le parc minier Tellure
    ≈ 1H de route depuis Strasbourg

Les lacs vosgiens et les villages alsaciens, vous trouvez ça bien mignon… Trop, peut-être ? Qu’à cela ne tienne. Pour les citadins aventureux qui préfèrent les expériences immersives, direction Sainte-Marie-aux-Mines où se trouve le Parc minier Tellure. On y trouve la Mine d’argent, la plus grande cavité souterraine du Massif des Vosges. Accompagnés par un guide et couverts d’une petite laine (puisqu’il ne fait jamais plus de 10°C sous terre), la visite d’une heure vous emmène dans les tréfonds de cette grotte de 180 mètres carrés, et vous permet d’explorer ses galeries creusées de main d’homme au XVIème siècle ! Que les sportifs du dimanche se rassurent, la balade n’exige aucune disposition particulière.

→ Plus d’informations

Le parc minier Tellure (source)

On conseille aussi : Le Canyon du Rahin. La mine vous paraît fade ? Kein problem : les  amateurs de sensations fortes trouveront leur bonheur à Giromagny. Au-dessus de Belfort, en plein coeur de la réserve naturelle des Ballons comtois, se cache un canyon qu’un guide vous invite à descendre progressivement entre descentes en rappel, toboggans et sauts de différentes importances. Une aqua-rando dans un cadre sauvage préservé.

→ Plus d’informations

Le canyoning (source)


  • DÉTENTE : Les jardins de la Ferme Bleue
    ≈ 40mn de route depuis Strasbourg

La Ferme Bleue, c’est une imposante bâtisse âgée de plusieurs siècles entourée d’un jardin multiface d’environ 17 hectares où cohabitent glycine japonaise et véranda anglaise, préau ombragé et bassin aux nénuphars, allée italienne et grange fantaisiste. L’endroit est ouvert au public et se visite accompagné d’un guide, qui cède rapidement sa place au calme total. Un petit coin de paradis qui séduira les amoureux de maisons de campagne.

→ Plus d’informations

Les jardins de la Ferme Bleue (source)

On conseille aussi : Le parc de Wesserling. Vous craignez de vous sentir à l’étroit dans un jardin de 17 hectares ? Entre Colmar et Belfort, le parc de Wesserling vous offre plus de 42 hectares de verdure décomposés en cinq jardins à la française et à l’anglaise. Au centre se trouve l’écomusée de Wesserling, un monument historique qui célèbre la haute tradition textile de la région en mêlant subtilement histoire ancienne et art contemporain… Bain de soleil sur terrasse italienne, jeu de balle sur jardin français : faites vos jeux.

→ Plus d’informations

Le parc de Wesserling (source)


« C’est bien mignon tout ça, mais moi j’ai pas de voiture en fait… »
N’hésite pas à monter un covoiturage avec des amis véhiculés.

Plus d'articles