Salut.

Quelque soit ton nom, ton prénom, ton orientation politique, sexuelle ou religieuse, tu viens de faire le choix de Strasbourg dans ta vie.

Un choix qui entraînera de nombreuses découvertes, nouveautés, désillusions, bonheurs et malheurs…
Un choix qui marquera la suite de ta vie.
Un choix qui te fera aussi et sûrement manger plus de charcuteries.

► Maintenant que c’est fait et que tu as posé tes valises ici, les choses se précisent : tu es officiellement en train d’entrer dans la GRANDE famille des Strasbourgeois ! (Félicitations)

Mais voilà, pour ne pas devenir le cousin honteux de cette grande famille, il y a 2/3 choses à assimiler qui t’aideront à tirer le meilleur de ton passage ici…Photo de couverture -Pokaa

> Comprendre la ville

8ème ville la plus touristique du pays.
7ème ville de France par sa population.
5ème ville la plus attirante de l’hexagone.
1ère en vente de choucroute garnie.

► Bienvenue à Strasbourg, ville pas trop dégueulasse et en pleine (r)évolution !

Strasbourg city, c’est un centre-ville encerclé d’eau autour duquel s’articulent de nombreux quartiers aux architectures et personnalités bien marquées.

carte-strasbourg

Le centre-ville, c’est le coeur du village ! Tu peux le sillonner à pied de bout en bout en 15 minutes top chrono si tu as de longues jambes, 20 minutes si tu es court sur pattes, 30 minutes si tu es un Hobbit, 1h30 si tu es cul-de-jatte.

Restaurants, bars, boutiques, grandes places, cinémas, cathédrale trop sexy… Tu devrais y trouver tout ce qu’il te faut du moment que tu n’es pas trop chiant exigeant.

Autour, il y a les quartiers de Strasbourg :

Strasbourg_-_Ponts_Couverts_vus_de_la_terrasse_panoramique

La Petite-France : C’est l’endroit que tu verras sur toutes les cartes postales… Des petites maisons à colombages, de l’eau qui sillonne la zone de part en part et presque plus de restaurants alsaciens au km2 qu’à la cathédrale. Ça attire des nuées de touristes du monde entier comme une lampe obnubile les moustiques une nuit d’été.


strasbourgquais

La Krutenau : Vivant, festif, jeune… La Krut’, c’est le petit quartier qui bouge pas mal depuis quelques années ! Maisons à colombages, bars, restos et soirées… C’est le lieu de perdition préféré des Strasbourgeois.

Sur le quai des Pêcheurs, une enfilade de péniches-bars vous accueilleront du matin au soir pour siroter et chiller comme pour danser et transpirer.


orangerie

Orangerie – Contades : C’est un des poumons vert de Strasbourg. Un quartier assez bourgeois, des arbres, un parc, un lac et le Conseil de l’Europe.
Si tu es étudiant, tu ne devrais pas trop le fréquenter en dehors des après-midi ensoleillées à se poser dans le parc et glander.


esplanade-strasbourg

Esplanade – Universités : Ce n’est de loin pas le plus beau quartier de Strasbourg mais si tu es étudiant c’est celui que tu devrais côtoyer le plus ! (alors, heureux ?)

Des grandes tours, des milliers de logements et le gros de l’université juste à côté. L’Espla’ c’est l’endroit où se déversent chaque matin des milliers de jeunes pressés de passer leur matinée dans un amphi bondé.
Pense à prendre les journaux gratuits distribués chaque matin, les mots croisés seront ton salut en cas d’ennui.


gare-strasbourg

Quartier Gare : À deux pas du centre-ville et avec des loyers pas trop élevés, le quartier Gare est une bonne zone dortoir. Principalement populaire, il connaît encore une vie qu’y n’est pas dictée par le rythme des startups et des machines à café.

La culture streetart s’y développe plus qu’ailleurs et des structures y crées l’animation (La Laiterie, le Molodoï, le Camionneur, l’Espace K, La Semencerie…) !


rivetoile-malraux-strasbourg

Rivétoile – Malraux : C’est le nouveau quartier de Strasbourg ! Bâti sur l’eau et dans les anciennes friches industrielles de la ville, ce dernier attire grâce au centre commercial Rivétoile, au complexe cinéma UGC et à ses nouveaux commerces et bureaux.

Le quartier est encore en chantier. Il se transforme années après années.


Strasbourg ne se limite pas seulement à ces quartiers. Te voilà renseigné sur les plus célèbres, maintenant c’est à toi de découvrir les autres. (démerde-toi)


> Penser alsacien

Strasbourg c’est l’Alsace, et l’Alsace est un région bien marquée par son histoire et sa géographie.

Peuple du nord, germanique qui plus est, les Alsaciens ont pas mal douillés au cours de leur histoire. Envahie par la Prusse (Allemagne) en 1870, Strasbourg fut bombardée et passa sous l’autorité allemande jusqu’à la fin de la 1ère guerre mondiale.
(autorité + allemande = pléonasme)

En 1918, les alsaciens redeviennent français ! Super ! Sauf que tous les enfants nés après 1870 ont appris l’allemand à l’école et ne bitent pas un mot de français.
On change tout : le français est de nouveau langue officielle et celui qui parlera allemand en public risquera une bonne paire de claques.

En 40, les allemands sont de retour pour nous jouer des mauvais tours ! Aidés de leur vilaines petites moustaches, ils s’accaparent à nouveau la région et le français disparaît une fois encore des livres scolaires. L’allemand sera enseigné jusqu’en 44-45, date de fin de la seconde guerre mondiale.

Strasbourg secret : l'obus de la cathédrale - Pokaa

Vous ne le sentirez pas trop à Strasbourg, mais dans la campagne alsacienne, de nombreuses personnes âgés parlent un meilleur allemand que français et sont très attachés au dialecte régional : l’alsacien.
Ce parlé était la seule chose qui donnait une base commune et imperturbable à la région et ses habitants, alors quelques soient les changements que les deux grandes puissances nous imposèrent, la langue alsacienne perdura.

Cette impact historique fait qu’aujourd’hui encore, de nombreux alsaciens ne savent pas exactement sur quel pied danser. Sommes-nous plus français ? Plus allemands ? Plutôt camembert ou saucisse ?

► Toute cette longue introduction a une finalité, heureusement pour toi : essayer de te faire comprendre le fond de notre mentalité.

L’impact que cela a au quotidien ? Et bien c’est simple : nous ne sommes pas toujours aussi spontanés que les habitants du Sud de la France.
Nous ne te taperons sûrement pas dans le dos en te traitant comme un membre de notre famille dès le premier jour.

Certains de nous autre pourront te paraître un peu froids. Mais sois sûr qu’ils ont le cœur tendre comme des artichauts.
Une fois accepté par un alsacien, ce sera presque un acquis. Tu pourras revenir 10 ans ou 20 ans plus tard, des couverts et une chaise t’attendront toujours à table.


Place Kléber à la sauce curry - Pokaa

Pour Strasbourg en particulier, une expression bien connue ici est « Strasbourg, c’est un village ».
Ça résume très bien la situation et tu découvrira vite pourquoi : quoi que l’on fasse, on tombe toujours sur quelqu’un que l’on connaît. TOUJOURS.

Là où tu as de la chance, c’est que tu arrives pile dans une période où Strasbourg se rend compte de ses qualités et cherche à les exploiter pour se réinventer.
Résultat : pleins de nouveaux concepts, toujours plus d’évènements et une jeunesse qui commence à effleurer les rênes de la ville (pour doucement les prendre en main).

Bref, même si on est pas aussi chaleureux que Paolo le vendeur de tongs à la peau halée, tu n’es pas trop mal tombé en venant ici.


> Sortir et rencontrer

Strasbourg c’est bien, mais à plusieurs c’est encore mieux !

Si tu viens de France (pas d’Alsace quoi), il y a de fortes chances que tu n’aies pas la moitié de tes amis qui s’installent ici en même temps que toi.
Il te faudra donc rencontrer du monde, et pour ça nous avons quelques conseils utiles…

tinderstrasbourg

Il y a rencontres ET rencontres :

► Si tu es célibataire, tout sera plus simple. Tinder, Adopte Un Mec, Happen et tutti quanti… Tous ces sites te permettront de rencontrer du monde et peut-être de trouver l’âme-sœur (ou au moins un stabilisateur d’hormones/radiateur pour passer l’hiver).

Tu pourras également suivre les soirées étudiantes du jeudi soir et sortir le samedi dans les clubs de la Krutenau et du centre-ville.
Des festivals et concerts ont également lieux tout le long de l’année.

► Si en revanche, tu as déjà quelqu’un dans ton cœur, les sites de rencontres seront peut-être de trop.
La vie nocturne strasbourgeoise saura toutefois te convenir, et tu pourras te tourner vers la vie associative.

La ville connaît de nombreuses associations : étudiantes, évènementielles, humanitaires, sportives, sociales ou de promotion de la région…
N’hésitez pas à leur écrire, ils recherchent souvent de nouveaux bénévoles !


Aussi, dans un premier temps, nous te conseillons de t’inscrire au groupe Facebook Université de Strasbourg, ce dernier a le mérite d’être très actif et te mettra en réseau avec des milliers de personnes comme toi.
Une question sur la ville ? Tu y trouveras sûrement des réponses.

Pour le reste, suis-nous sur les réseaux, nos articles pourront te conseiller sur les lieux de sorties, les évènements à ne pas manquer et les tendances du moment !
Notre page Facebook


 

> Survivre à l’hiver

On va t’aider à voir un peu plus clair sur l’hiver strasbourgeois. Être informé te donnera sûrement plus de chance de survivre à cette saison si particulière…

► Novembre : mois de toutes les maladies et calme avant la tempête de décembre.
C’est un peu les starting blocks de Strasbourg. Tout le monde se prépare pour le Grand Chelem : Noël.

► Décembre : C’est le cataclysme ! Strasbourg devient aussitôt une des villes les plus actives de France.
2 millions de touristes déboulent dans les rues pendant 30 jours.
Tes déplacements seront plus longs, les restaurants et bars seront bondés, les hôtels se goinfrent, les Airbnb se multiplient, la cuite au vin chaud devient une norme et l’ambiance de Noël est présente un peu partout.

► Janvier : Strasbourg a tout donné en décembre, maintenant la ville se repose. Les examens marquent le début du mois, ça caille et les maladies sont de retour. Autant te dire que ce n’est pas jojo.

(Pense à investir dans des vitamines)

► Février : Janvier bis, mais en pire.
Tu sors déjà de 30 jours pourris et certains de tes amis partent au soleil pour transformer ton fil d’actu Facebook en royaume de la jalousie.

Tu n’auras jamais mieux rentabiliser ton radiateur, ta couette et ton abonnement Netflix !

15834772199_14eb6280b6_o


 

> Maintenant, à toi de jouer !

Garder un peu de mystère dans la vie, ce n’est pas une mauvaise idée. Du coup on va s’arrêter ici pour aujourd’hui et ne te souhaiter que du bon pour la suite !

Pour t’ajouter quelques cartes supplémentaires en main, voici une série de liens qui pourront t’être utiles :


POKAA_LOGO 2Durant tout ton passage ici, nous t’informerons des grosses actualités de la ville ainsi que toutes les nouveautés à ne pas manquer.
Il te suffira de suivre notre page Facebook pour rester curieux, éveillé, informé, beau, riche, intelligent, fort, vigOUREEEUUUXX…. Pardon. On s’est laissé entraîner…

Photo de couverture : 128db

Plus d'articles